Entrez dans le monde des demi-dieux...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Dim 18 Juil - 22:41

    Jour de libre. Moment de libre. Il fait soleil.. je n'ai jamais été aussi heureux. Enfin si mais là, c'est une façon de parler. J'aime bien les moments doux comme ça... rien de mieux pour se détendre. Le soleil n'étant pas brûlant et l'air doux, c'est vraiment très agréable.
    Je marchai donc dans la forêt en quête d'un endroit tranquille. On venait à peine de manger et moi.. la digestion, ça me donne envie de dormir. Bon OK, quand y'a des trucs à faire genre, l'entrainement, je le fais mais.. j'aime dormir, surtout après manger (et encore plus quand j'ai trop mangé). Mes yeux à demi clos, je regardai l'endroit avec attention. Il n'y avait personne... tant mieux. Je ne voulais pas être dérangé. Bon, y'a juste les chants des oiseaux mais on pouvait rien y faire, après tout.

    J'optai alors pour le tronc d'un pin à côté de la rivière. Une vue plutôt jolie et surtout, personne qui s'entrainait ou s'amusait. Un endroit par-fait.
    Je m'assis dans un premier temps en regardant les arbres. Il y avait des fois où j'avais des moments d'absence, en fixant quelque chose sans penser à quelque chose. Souvent, je me demandai si ça n'arrivait qu'à moi. Je suis peut être un peu... spécial. Enfin... un peu dérangé de la tête. Parfois je me demande si je suis pas en train de rêver ma vie. Si tout ce que je vis va prendre fin et qu'on va me chercher pour me réveiller.
    Puis mes yeux se fermèrent petit à petit. Je m'appuyais contre le tronc et, en position assise, m'endormis. Et là.. plus rien. Je n'entendais même plus les oiseaux chanter, la rivière qui coulait et le bruissement des arbres. D'ailleurs, quand je dormais, c'était vraiment très puissant. Une fois, on a essayer de me réveiller en criant à fond dans mes oreilles. Échec. En me pinçant. Échec à nouveau. Puis il y a eu diverses tentative jusqu'à ce qu'on me tire du lit par le bras. Réussite. Bon, c'est sur qu'après, je ressemble plus à un légume qu'autre chose mais c'est le prix à payer pour un mauvais réveil.
    D'ailleurs, je n'entendis même pas des pas s'approcher petit à petit. Ça pourrait me donner une mauvaise surprise.. mais, on était dans le camp.. que pouvait-il m'arriver? Surtout à moi.

    S'il fallait dire un truc, on pourrait me torturer que je ne dirais rien. D'ailleurs, j'ai horreur des conflits. C'est peut être pas bien de s'en foutre total mais... ça a toujours été comme ça. Tant que je suis pas impliqué dans l'affaire, je laisse couler. Ça peut payer cher... oui... mais dans les cas trop urgent, j'interviens. Sauf si on a pas besoin de moi.
    Pour le moment, ça n'est encore jamais arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Dim 18 Juil - 23:39

Je marchais dans la forêt, mais qu'est-ce que je fais dans une forêt ? Bah, je voulais profiter de mon sejour parental chez les sangs-méles. Bien entendue, je ne dormais pas ici. Je me reposais dans une chambre d'un hôtel de grand prestige à New York.

Je marchais. Ces derniers étaient silencieux. Je ne faisais donc aucuns bruits. Mon parfum d'envouteuse se répandit dans l'asmosphere. Je porta aujourd'hui une robe blanche & rouge (ici). Ma chevelure blonde étaient tresses, il y avait des petales de roses rouges dedans. Que dire de plus de ma coiffure parfaite ? Hum, mes tresses étaient du côte droit.

Je vit Elian, je m'approcha de lui.J'étais sa confidante & lui le mien. Chose étrange pour une déesse & un demi-dieux. N'est-ce pas ? Et oui, les temps changent ... Le Monde change ... La civilisation aussi.

-J'éspere que je ne te dérange pas ? { Lui-dis je d'une voix douce}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 10:26

    Si j'étais en train de rêver pendant que je dormais? Peut être.. En attendant là, c'était le trou noir. Je ne saurais pas dire ce à quoi je rêvais... souvent de bêtises et de trucs trop étrange pour que mon cerveau s'en souvienne. Freud avait dit que les rêves dont on ne se souvenait pas étaient des pensées refoulées. Mais, seulement, déjà, étais-ce vrai? Puis, je me demande bien ce que je pourrais refouler. J'assumais parfaitement ma vie... enfin je crois : mon enfance avec ma mère, la rencontre avec mon père, mon arrivée au camp et tout et tout... En fait, c'est peut être Freud qui avait trop pompé sur le cigare.

    Enfin...
    Alors que je dormais peinard, voilà qu'une déesse s'approcha de moi pendant mon sommeil. J'étais peut être pas trop endormi? Ou alors étais-ce normal que je l'entende vu que c'était une déesse? Peut être m'apparaissait-elle en songe comme Athéna avec Nausicaa dans l'Odyssée de Homère?
    Peut importe, j'ouvris les yeux doucement lorsqu'elle me parla. J'entendis sa douce voix me demander si elle me dérangeait pas.
    Je me tournai pour la regarder. Mes yeux se plissèrent au contact du soleil. Réveil difficile, quand tu nous tiens...
    Mais je reconnu la déesse de l'amour non loin de moi. Il suffit de voir sa façon de s'habiller et de se coiffer pour la reconnaitre. Puis, elle avait un visage très.. angélique. C'était pas pour rien que Paris lui avait donné la pomme d'or, ce qui avait déclenché la guerre de Troie.
    Si elle avait été autre chose qu'une déesse, je lui aurait volontiers répondu que j'étais en train de dormir et que, en l'occurrence, elle me dérangeait. Mais on ne répondait pas une chose pareil à un dieu et encore moins quand celui ci était devenu votre confident.
    Je me contentai alors de me redresser le moins maladroitement possible et j'ébouriffais mes cheveux.


    "Euh non pas du tout" balbutiais-je. "Qu'est ce qui... vous... amène ici?"

    Même si j'étais assez intime avec Aphrodite, j'avais trop pris l'habitude de vouvoyer les dieu. En même temps, c'était difficile de faire le contraire car il fallait vouer un très grand respect à ces dernier. Et j'étais loin d'être quelqu'un d'irrespectueux envers eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 11:34

Je lui fit un grand sourire.

- Je suis un congé parental. { Je le regarda}. Et oui même la déesse de l'amour a envie de s'occuper de ses enfants.

Je le regarda.

- Je peux m'assoir à côte de toi ?

J'avais envie de discuter de tout & rien avec Ellian.

-Il fait un temps magnifique ... Tu as eu bien raison de te reposer.

Je lui fit un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 11:48

    Un petit sourire amusé de dessina sur mes lèvres lorsqu'elle me dit qu'elle prenait un congé parental pour aller voir ses enfants et de s'en occuper. Je frissonnai aussi et senti ma colonne vertébrale fléchir. J'aurais bien aimé sur mon père prenne aussi des congé parental pour pouvoir me voir. Je l'avais vu qu'une fois après tout et... j'aurais aimé que notre discussion fussent meilleure à ce moment là. Peut être un jour... j'espère bien. C'était cool d'avoir un dieu grec comme père mais c'était... triste aussi. J'aimerai tellement le voir plus souvent...

    "Oh.. euh.. ils en ont de la chance vos enfants" avouais-je alors. "Vous en avez beaucoup?"

    Question stupide certes mais c'était la seule chose qui m'étais sorti de l'esprit.
    Puis Aphrodite me demanda si elle pouvait s'asseoir à côté de moi. Je souris à l'idée du nombre de personne que je connais qui aurait aimé être à ma place. Avoir la déesse de l'amour assise à côté de soi c'était... un privilège. Enfin, ce n'était pas non plus la première fois que ça arrivait
    .

    "Bien sur que oui" lui dis je en tapotant le sol à côté de moi.

    De toutes façons, même si je ne l'avais pas aimée, je me voyais mal lui dire de rester debout ou de s'asseoir à cinquante mètres de moi.
    Puis la déesse de l'amour remarqua le temps magnifique en me disant que j'avais eu raison de me reposer. J'émis un rire à cette remarque. J'aurais bien entendu pu faire autre chose que dormir. Mais la digestion plus la chaleur, c'était terrible.


    "Ça se passe... bien à l'Olympe?" lui demandais-je timidement.

    Les guerre entre dieux... à croire qu'il y en avait toujours eu. Il suffit de lire la mythologie grecque pour s'en apercevoir. Bien sur, il n'y avait pas que les dieux grecs mais... en partie. D'ailleurs, je me demandai sur le coup si les dieux nordique ou égyptiens existaient eux aussi. Pourquoi pas après tout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 12:06

Le vent souffla sur ma chevelure blonde. Mon parfum continua à se répendre dans l'astmophére terreste. L'arôme qu'on sentait pouvoir séduire, envouter, me faire désirer. Enfin bref, la personne qui le sentait était à mes pieds. Il me répondit & il posa une question. Je lui fit un sourire.

- Beaucoup ...

Je lui offit mon joli sourire. Et je m'assis à ses côtes. Croyez vous que ma robe allait se salir ? Si oui, vous faite fausse route. Ma tenue resta blanche comme la purete & rouge comme la passion. Donc aucune traces vertes étaient sur mon vêtement.

-Merci. { Lui dis-je aprés m'être assise}

Je le regarda. Il me posa la question sur les dieux.

-La tension devient plus grande entre nous les olympiens. Les temps difficiles recommencent. { Je resta un moment sans rien dire.} Mais nous restons soudés... Malgré que certains dieux partent vers le camp averse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 16:09

    Je regardai la déesse de l'amour avec des yeux ronds, un peu surpris. Non, il ne fallait pas que je me fasse d'idée. Ce n'était pas parce qu'elle avait beaucoup d'enfant qu'il fallait que j'ai de mauvaises pensées. Tout les dieux étaient comme ça et surtout, étant immortels, c'était normal que depuis des milliers d'années, ils en aient beaucoup. D'ailleurs, je devais avoir de très nombreux frères et sœurs, ou plutôt demi frères et sœurs. J'hésitai à lui demander combien mais je n'osai pas. Il faut dire que c'était un peu... inimaginable tout ça.

    "Oh d'accord. En même temps c'était une question stupide" remarquais-je.

    Puis, vu le charme qu'elle avait et surtout son statut de déesse de l'amour, pas étonnant que les hommes tombaient comme des mouches. Je me demandai d'ailleurs si tout les dieux masculin s'étaient épris d'elle. Mais bon, ce n'était pas mes affaires.
    Lorsqu'elle s'assit à côté de moi, je fus à demi surpris de constater que sa robe était toujours aussi propre que si elle venait de l'acheter en magasin, contrairement à mon jean qui s'était sali de terre en attendant, mais moi j'étais qu'un demi dieu et elle, elle était une déesse toute entière. La magie des dieux arrange bien des choses.


    "Je vous en prie" lui répondis-je lorsqu'elle me remercia.

    Puis, suite à ma question Aphrodite me répondit que la tension entre les dieux s'agrandissait au fur et à mesure et que les temps difficiles reviennent. Elle avait l'air cependant plutôt optimiste et étaient persuadée de ne pas perdre cette guerre. Je trouvai ça dommage tout de même de faire la guerre. C'est tellement. Tout ça pour une ridicule question de pouvoir. Jusque là, Zeus avait toujours été cool dans son statut de dieu dominant. Mais bon, comme tout bon roi qui se respecte, le trône enviait toujours les autres.


    "J'espère bien pour vous tous... même si, honnêtement, je m'en fiche un peu."

    Je regardais droit devant moi. Il était hors de question que je participe à une querelle des dieux. Sauf si la situation devenait trop urgente bien entendu. Mais que pourrais je y changer? Moi, un simple fils de dieu mineur. J'étais loin d'être puissant et la puissance ne m'intéresse guère. Il y avait des tas d'autres fils de dieux plus... puissant et plus fort que moi pour régler cette question. Même si je me battais, que je m'entrainais, cela n'était qu'une question de... de défense? ou de protéger ceux qui me sont cher. Mais comment faire, lorsqu'on est ami ami avec les deux camps? Décidément, cette guerre me saoule vraiment. Comme si on en avait pas eu assez avec les deux guerre mondiale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 16:32

Je le regarda.

- Ne t'en fait pas, cela me derange pas. Tu as bien le droit de savoir des choses sur ma vie.

Le vent continua à souffler sur nous deux.

- Tu es contre les dieux ? Tu sais même si on s'occupe pas de nos enfants, on les aime... Crois moi sur parole, ton pére t'aime même s'il te montre pas ...

Je le regarda encore un peu. Puis je ferma les yeux, enfin je les ouvrit.

-C'est pas parce qu'on ne vous regarde pas ... Qu'on est pas fiérs de vous. Il ne faut surtout pas aller dans le camp inverse car si tu te combat contre les dieux. Tout ce que t'as connu aujourd'hui ne seras plus là ... Vous serez en esclavage ....

Je ne le quitta pas des yeux.

-Aprés c'est toi qui choisit. Entre le monde que tu connais avec les hauts et les bas. Ou un monde ou tu connaitra tout les pires maux. Je ne peut pas t'influancer tes choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 18:20

    Je lui renvoyait un sourire rassuré lorsqu'elle me dit que j'avais le droit de savoir des trucs sur sa vie. C'est que... j'hésitais toujours à entrer dans l'intimité d'un dieu. Même si Aphrodite était intime et qu'on se confiait l'un l'autre, j'hésitais toujours, de peur d'aller trop loin.

    Je haussais les sourcils de surprise lorsqu'elle me demanda si j'étais contre les dieux, en me réconfortant sur le fait que les dieux aiment leur enfant et que mon père m'aime aussi malgré le fait qu'il ne le montre pas assez. Je baissai alors la tête vers le sol. Je n'aimais pas vraiment parler de mon père et le fait qu'il ne soit pas là car c'était un sujet qui me touchait particulièrement. On s'est tellement moqué de moi car j'étais sans père, et que, normalement ça ne se fait pas, que j'en suis resté... comme traumatisé. De ce fait, j'ai beaucoup de mal à en parler.


    "Non non, je leur voue un grand respect même. Ma mère m'a tout expliqué et.. je comprend bien que vous ne pouvez pas vous en occuper beaucoup. Et je sais bien que mon père m'... enfin voilà. Mais cela ne m'empêche pas de souffrir de son absence malgré cela. Je sais aussi que je suis loin d'être le seul dans ce cas là mais... c'est... difficile."

    D'ailleurs, elle m'expliqua par la suite que ce n'était pas parce qu'ils étaient pas là qu'ils voyaient pas leur progéniture et qu'ils n'en était pas fier. Je le sais tout ça... si j'avais été un dieu, j'aurais surement eu du mal avec ça aussi... gérer les relation professionnelle et privée n'était pas une mince affaire, surtout étant un dieu.

    "Je ne suis pas contre les dieux du tout. Jamais je ne le serais. Et quand bien même on essaierai de me convaincre du contraire, il faudrait des arguments très lourd car même l'excuse de mon père n'y tiendrais pas. Mais je peux comprendre que certains soient... fâché avec leur parents dieux. Ils nous ont donné la vie et ils ne sont même pas là... c'est très dur à encaisser en tant que bambin. On a l'impression que c'est : "Oh tiens je vais fricoter avec des humains et s'ils ont un gamin, tant pis ils se débrouilleront, on a pas que ça qu'à faire". Certain ont transformé cette tristesse en colère, moi je suis resté au stade de la tristesse."

    Je lui sourit alors un peu, histoire de montrer que j'avais de la bonne volonté.

    "Je verrais bien... je n'aime pas tout ça.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 18:36

Je lui posa une main sur son épaule. Je le regarda. Je ne savait pas trop quoi dire. En faite, j'avais peur de le blesser.

-Ma fille Kelsey me hait car je n'étais pas assez présente pour elle ...

Je baissa la tête, ma coiffure changeait. En effet, a la place d'avoir des tresses .. J'avais maintenant des anglaises. J'avais une petite couronne. Celle-ci était fine. Comment était-elle composée ? Elle était avec des roses rouges.

-Moi non plus j'aime pas la guerre. Si seulement nos enfants pouvaient compendre pourquoi on est pas souvent là ...

Je pensa aux parents mortels. Eux aussi ils étaient pas présent pour leur enfants & ces derniers ne faisaient pas la guerre. Et ils n'allaient pas rejoindre le camp inverse pour détruire le monde. Enfin bref, les familles mortelles sont compliqués... Et quand ce sont des familles immortelles c'est encore plus eternelement compliques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 18:50

    Je faillit sursauter en sentant la main de la déesse sur mon épaule. Pas de peur mais de surprise. J'étais tellement dans mes pensées que son contact me fit tressaillir. Par contre, ce qu'elle dit m'attrista. Il ne connaissait pas sa fille, alors il pouvait rien dire. Mais il baissa la tête en se mordant les lèvres. Il ne doutait pas de l'amour qu'avait Aphrodite pour sa fille. Cela dit, il ne savait plus vraiment quoi dire, de peur d'attrister la déesse.

    "Oh... Je vois... Peut être... surement d'ailleurs... qu'elle réagit comme je viens de le dire. Ce n'est facile pour personne cette situation là. Ma mère en a pris un sacré coup. Elle dit qu'elle ne regrette pas de m'avoir eu mais.. au fond, j'ai l'impression de voir dans ses yeux qu'elle aurait préféré... que ça n'arrive pas."

    Je me mordis la lèvre inférieure. Cette pensée m'avait toujours rongé l'esprit.

    "Elle a été très attristée par le départ de mon père et surtout, comme c'est une femme, elle a été très mal vue, même par sa propre famille. Mais elle a toujours été du côté de mon père. Peut être parce qu'elle l'aime encore. Elle a été très compatissante et surtout, très courageuse. Je l'admire vraiment et je la remercie."

    Une légère brise de vent passa et je l'enferma dans ma main. Lorsque j'approchai ma main de mon visage, je sentais le vent enfermé qui tentait de s'échapper. C'était pratique quand on avait chaud... un beau moyen de ventilation.
    Puis je rouvrit la main et la brise de vent s'échappa. Je posais mes yeux sur la déesse. Elle semblait aussi attristé que moi. Comme je l'ai dit, c'était difficile pour tout le monde.


    "Oui.. c'est vrai... ca serait cool. Mais il faut savoir.. que en tant qu'enfants de vous, les dieux, c'est aussi compliqué. Un enfant a besoin d'être aimé par ses parents. Moi on s'est moqué de moi car j'avais pas de père. Je te raconte pas la réputation de ma mère.. ça me fâchait très fort. Mais j'ai toujours souffert de l'absence de lui... et quand je l'ai rencontré, ma première réaction fut de le frapper. Bien entendu, il n'a pas eu mal et il a comprit. Mais avec le temps, je regrette. J'aurais du en profiter, car à cause de son statut, il ne peut pas avoir cette occasion souvent. Je le sais bien ça.."

    J'aurais préféré... avoir un câlin? C'était très enfantin comme pensée mais c'était vraiment ça.
    Je soupirai. Je préfèrai d'ailleurs changer de sujet.


    "Et sinon euh... du nouveau dans votre vie?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 19:05

Je le regardais.

- Oui, tu as raison ...

Je l'écouta sans rien dire.

-Pourquoi a-t-elle était rejeté par sa famille ?

Je le laissa parler. Je ferma les yeux & respira l'air frais. Puis je les ouvrit & je le regarda.

-Peut-être tu le reverra ... Quand je remonterais sur l'Olympe je lui dirais. Sinon envois lui un ir-mail.

Je sentis qu'il avait besoin d'avoir un calin. Comment je devina sa pensée ? Vous avez oublié que j'étais aussi la déesse du Désir. Enfin, ce n'était pas comme les autres désirs... Mais bon que voulez-vous ? Il avait besoin d'amour.Alors, je lui pris dans mes bras. Il pouvait sentir mon parfum enchanteur puis quelques minutes plus tard. Je le relacha.

-Arés ne m'aime plus, j'aime Bryan ... Un demi-dieu. Un dieux m'aime ... { Je le regarda puis j'attendis quelques minutes}. Aprés ma fille Kelsey ne m'aime pas ... Que dires d'autre ? Rien à part que j'essaye de jongler entre vie prive & vie professionel.

Je le regarda. Je sentis la brise touchait mon visage angelique.

-Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 19:34

    Je restai un moment silencieux, même lorsqu'elle me dit que j'avais raison. Moment de solitude... enfin. J'aurais aimé ne pas avoir une discussion aussi triste, surtout avec la déesse de l'amour.
    Puis elle me demanda pourquoi ma mère avait été rejeté par sa famille, autrement dit, ma famille aussi du côté de ma mère. J'avais jamais vu mes grands parents ni le reste de la famille de ma mère et ce n'était pas un hasard. L'insulte "fils de p..." leur prenait tout son sens, pour eux.


    "Eh bien parce que c'est une femme!" lui répondis je avec évidence. "Enfin bien entendu, vous êtes une déesse, vous ne pensez pas comme les humains. Mais, chez les humains, les femmes qui... ont des rapports avec des hommes sans être mariée est très mal, mais vraiment très mal perçu. Surtout quand l'homme part. Ça fait... la femme qui demandait "ça". Et, l'honneur de la famille s'est ternie quand ils ont appris ma venue. "Quoi? Vous avez une fille qui est mère? Et c'est qui son mari? Quoi? Elle en a pas? Oh.. elle travaille dans la rue c'est ça?"... oui, c'est horrible cette pensée mais... c'est malheureusement comme ça."

    Je lui sourit lorsqu'elle me dit que je reverrais peut être mon père ou que je devrais lui envoyer un ir-mail. Je sais pas si je devais faire ça. Pour lui dire quoi surtout? Je préférais largement le voir en vrai.

    "C'est gentil... Je verrais bien.. et surtout, j'espère bien que je le reverrai. Je voudrais pas mourir sans l'avoir revu au moins une fois. J'aimerai qu'il me dise lui même qu'il m'.. enfin vous voyez ce que je veux dire, plutôt que cela soit vous qui vous en chargez."

    Puis Aphrodite répondit à ma question dont je regrettai déjà d'avoir posé. Elle me répondit que son petit ami, Arès, le dieu de la guerre ne l'aimait plus et que le nouveau s'appelait Bryan. Je savais pas qui c'était mais tant pis. Elle ajouta une couche en me rappelant que sa fille ne l'aimait pas et qu'elle essyaiat de jngler entre sa vie privée et son job de déesse.

    "Oh. Désolé"

    Pour, évidement, me retourner la question.

    "Baheuh moi... moi je reste au camp en m'entrainant, en dormant, en m'amusant et en pensant à tout et n'importe quoi; Ma vie est d'une banalité affligeante et j'espère bientôt avoir une quête car je m'ennuie beaucoup."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 19:58

Je l'écouta. Des larmes tombaient.

- Oh c'est vraiment moches ceux qu'ils font. Un jour le monde changera ...

J'aimais pas qu'on soit méchents avec les femmes... Je le regarda, je continuait à pleurer. Je sortir un mouchoir & je secha mes larmes avec ce dernier.

-Oui je comprend ... J'espére qu'il viendra te rendre visite.

Je le regarda.

- Oh ne t'en fait pas ...

Je l'écouta sans rien dire, je fit disparaitre mon mouchoir d'un claquement de doigt.

-Si je peux, je pourrais t'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Lun 19 Juil - 23:30

    J'étais tellement dans mes réflexions que je m'aperçus pas au début que la déesse Aphrodite était en train de pleurer à cause de ce que je lui avait révélé à propos de ma mère. J'ouvris de grands yeux, m'étant pas attendu à cela du tout... Je mis mes main devant de façon à calmer la situation, un peu paniqué par la réaction de la déesse.
    Je lui posai alors une de mes main sur son épaule et la caressa gentiment.


    "Désolé si je vous ais fait pleurer" dis-je alors. "Ce n'était vraiment pas mon but."

    Même si, dans un sens, il était vrai que mon récit fut triste. Mais, dans un sens, je me fichai bien de ce qu'on pouvait dire sur ma mère. L'important, et elle me l'avait dit, c'est qu'elle n'était pas ce genre de femme, même si les autres prétendaient le contraire. Car les autres ne faisaient que dire mais ils ne la connaissaient pas dans le fond. Elle était la mieux placée pour savoir qui elle était. Et moi;, ayant vécu avec elle, je savais bien qu'elle avait cherché du travail et qu'elle s'est battue dans la vie... pour moi.
    Je souhaitais de tout mon coeur qu'elle se trouve à nouveau quelqu'un qui puisse l'aimer et qui puisse rester avec elle. Elle l'a tellement mérité... Je lui avait dit, d'ailleurs, la dernière fois que j'étais venu à la maison.

    Puis Aphrodite me dit qu'elle espérait que mon père puisse me rendre visite. Je souriais. Oui.. ça arriverait J'y crois dur comme fer.


    "Au fait.. merci pour votre... câlin, ça m'a fait plaisir"

    Ça me rappelait quand ma mère me prenait dans ses bras. La meilleure maman du monde, c'était la mienne. Oh bien sur, je disait ça parce que c'était ma mère. Les bonnes mère ne sont pas meilleure les une que les autres. C'était des maman. Celle qui, en revanche, se fichait complètement de leur enfant n'était pas digne d'en être une bonne. Ca vaut pareil pour le père. Je me promis d'ailleurs, quand j'aurais des gosses, à condition que j'en ai, que je reste.. près de lui. J'ai moins de boulot qu'un demi dieux après tout.
    Puis la déesse s'arrêta de pleurer et fit disparaitre spectaculairement son mouchoir, comme un tour de magie. Elle me proposa ensuite son aide et cela me fit plutôt plaisir.


    "Oh euh.. c'est très gentil merci.."

    Dans un sens, je ne le méritait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 0:02

Je le regarda.

- Je suis super émotive. Ne t'en fait pas. J'irais mieux dans quelques minutes.

Je sortis le miroir, celui-ci était simple pour une fois. Je le regarda donc & je vit ma mine affreuse. Mes cheveux étaient mal arrangés. Je les coiffa mieux en quelques minutes. Maintenant, j'étais coiffé avec un chignon.

-De rien Maître des vents.

Je lui fit un grand sourire. Je le regarda.

-De rien. Et ne crois pas que tu le mérite pas... Si je le fais, c'est parce que tu le mérite & que t'es un homme qui est brave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 0:22

    Je restai silencieux lorsqu'elle me dit de pas m'en faire car elle était super émotive. Ca fou toujours les boules de faire pleurer un dieu... il n'empêche. Surtout une déesse. Car ça ferait décidément trop bizarre de voir un dieu pleurer. Même si un grand héros comme Ulysse n'arrêtais pas de chialer à chaque fin de chants.

    "Oh euh.. j'espère bien.. je suis assez embarrassé.."

    Et lorsqu'elle m'appela Maitre des Vents suite à mes remerciement, je me sentis rougir? Maitre? Bon, c'est vrai que je maitrisais le vent mais de là à en être le Maitre, c'était peut être un grand mot. Cela dit, ça ne me déplaisait pas non plus comme surnom. Je me demande si tout le monde va m'appeler comme ça.
    Cela dit, je restai silencieux. Je savais jamais quoi dire quand... on me complimentai. Enfin je savais pas vraiment si c'était un compliment mais je le pris comme tel.
    Pour finir, elle me dit, comme si elle avait lu dans mes pensée, que je le méritais. Car.. j'étias un homme brave? J'eus envie de rire. Je sais pas si on peut dire que j'étais un modèle de bravoure. La preuve, je fuyaus le conflit.


    "Euh.. je.. oui.. euh.."

    Mais, peut être après tout. Mais pas très alors. Car il était vrai que j'avais fait des choses braves dans ma vie.

    "Merci" lui dis-je envie avec le sentiment de répéter ce mot inlassablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 12:35

Je le regarda.

- Ne t'en fait pas. Sa va aller. Je suis une grande fille.

Je lui fit un sourire. Je le regarda dans les yeux puis je regarda les nuages. On pouvait voir différentes formes, on vit par exemple des personnes assises, un lion, une femme qui tire dans l'arc & des coeurs. Je resta un moment sans rien. Puis je revient vers mon ami.

-C'est normal. Si t'as besoin de moi envois moi un ir-mail ou apelle moi et je viendrais le plus vite possible.

Je me leva, ma robe n'était pas sale. Je regarda le jeune fils d'Eole.

-Je pense qu'il est temps que je te laisse ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 15:28

    Une grande fille? Aphrodite? (ou n'importe quel autre dieu grec)... ah ça oui! Une vieille surtout! Ce n'était pas courant d'avoir des millliers et des milliers d'années. Mais l'avantage, quand on était un dieu, c'est que physiquement, on ne vieillissait pas. Aphrodite avait toujours été la belle femme que les Hommes s'étaient représenté, c'était la déesse de l'amour et elle le montrait bien.

    "Oui, c'est vrai" avouais-je alors. "Je suis mal placé pour dire ça, je suis trop jeune"

    On dit que la jeunesse a plus de sensibilité que la vieillesse. Faut voir, faut voir.
    J'étais beaucoup reconnaissant de l'attention que me portais la déesse de l'amour. Je réfléchissait aux héros célèbres qui avaient été aidés par les dieux et... c'était... wouaah. J'avais l'impression d'être moi même super fort comme super man (ou plutot Hercule dans ce contexte) alors que non. Enfin, cela dit, j'avais quand même des capacités hors du communs mais tout de même. J'étais loin d'être puissant. J'étais encore qu'un gamin.


    "Merci beaucoup" lui dis-je alors. "Je.. le ferais".

    Puis la déesse déclara qu'il était temps d'y aller. Surpris, j'ouvris de grands yeux en la regardant. Essayant de cacher ma déception tout en étant compréhensif, je faillit me lever aussi.

    "Oh... vous ne restez pas plus longtemps? Votre compagnie va me manquer" lui dis-je alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 16:27

Je le regarda.

- Jeune ne ve pas dire stupide. { Lui-dis je d'une voix douce}.

Je lui fit un grand sourire. Si je n'avais pas aimé Bryan, je serais sans doute tombé amoureuse du fils des Seigneurs des Vents. Mais j'aimais Bryan ... J'ésperais qu'il n'aurait pas une deuxieme guerre de Troie.

Maintenant, j'avais une envie de faire du shopping. Pourquoi ? J'avais envie de plaire & de séduire. Ne suis-je pas absolument parfaite ? Je regada mon jeune confident.

-Malheuresement je dois faire du shopping ... A moins que tu veux m'accompagner ?

Je le regarda. Je lui fit un sourire.

-Qu'en pense-tu Maitre des vents ? { J'attendis quelques minutes plus je lui dit}. Ne t'en fait pas tu aura un pourboire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Ellian Windscape
    Son of Eole

avatar

Messages : 298

Date d'inscription : 15/07/2010
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle du vent
Aime:
Défaut fatale: La passivité

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 17:04

    Je me mordis la joue lorsqu'elle me dit que jeune ne voulais pas dire stupide. J'étais qu'à moitié d'accord avec ses paroles. La jeunesse est plus stupide que la vieillesse car elle y connaissait moins de chose. Mais bon, disons que ce sens de stupide n'étais pas péjoratif. Tout le monde avait besoin d'être stupide pour être intelligent et/ou mature.

    "Oui... bof.."

    Alors que je m'apprêtais à retomber dans mes pensées, voilà que la déesse de l'amour me demanda si une partie de shpping me tentais.
    Je levait la tête en faisant de grands yeux. Elle avait bien dit shopping? Mais euh.. elle était sérieuse? Enfin... j'étais un mec et moi, les magasins féminins.. (surtout la lingerie)...
    Cependant, je n'avais pas envie de me retrouver seul et je hochai donc la tête pour confirmer ma venue.


    "Oui, d'accord, pas de problèmes"

    Lui répondis-je. En plus, elle me proposa quelques drachmes en récompense, histoire de me payer une canette ou un verre. Trop cool la déesse de l'amour.

    "Je ne vois pas comment je peux refuser une telle offre" dis-je un peu embarrassé. "J'accepte donc, puisque vous m'invitez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
    Queen of Love, Beauty & Desir.

avatar

Féminin Messages : 681
Aphrodite
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 23
Localisation : Sur Terre ou sur l'Olympe.

MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   Mar 20 Juil - 17:21

Je regarda le jeune homme. Je lui fit un sourire. Donc le jeune fils d'Eole voulait faire du shopping avec moi. J'étais contente qu'il voulait accepter de venir dans un endroit spécialement féminin. Peut-être irons-nous voir des vêtements pour hommes ? Enfin, bref l'heure de choisir des habits n'étaient pas encore arrivés.

- Merci ...

Puis je me rapella qu'Alice mourrait d'envie d'aller faire du shopping & je lui avait promis quand on s'était revu la derniére fois.

-Cela ne te dérange pas que ma protégée vienne avec toi ?


HJ : THE END.

Je le regarda. Comment Alice le saurait que je l'invitait maintenant à faire du shopping ? Elle le saurait ne vous en faites pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forumgratuit.org/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alors que je dormais peinard, voilà que... (PV Aphrodite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh ! Les voilà ...
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» louis chedid voilà pourquoi
» Alors beau brun, ça te dit de me rejoindre ? ► 12/06 à 16h03
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Colonie des Sang-Mêlées :: Forêt-
Sauter vers: